Make your own free website on Tripod.com

The Power of Now, by Eckhart Tolle
Recurring themes
 Keywords: Gileht, Eckhart Tolle, The Power of Now, Résumé, commentaries, New Earth, Madhyamika, Buddhism,  non-duality, Adaptation, Presence, Mindfulness, Emptiness, Interdependance,  Illumination, Transcendence, spirituality, Middle Way, Evolution, Two Truths, ONE, Happiness, Peace, Wisdom, Love, Compassion, Equanimity,Joy , Life, Reality as it is, Conditioning, Liberation, Karma

Recurring themes
(to be translated soon)
Téléchargement de la page en format: html, docx, pdf, txt

+

La porte du moment présent, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant -- vs -- la réalité virtuelle créée par notre évolution, notre cycle d'auto-conditionnement, d'auto-fabrications, de karma (individuel <----> collectif), par notre (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif). Nous souffrons parce que nous ne sommes pas assez adapté à la véritable réalité, notre vision de soi & du monde <----> et nos actions ne sont pas assez en accord avec la réalité véritable, nous nous fions trop aux fabrications créées par notre (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif), à la réalité virtuelle. Les résultats de notre évolution, notre (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) et leurs fabrications (en cycle), la réalité virtuelle, sont  relativement utiles mais on devrait prioriser le moment présent, ce qui est, la réalité telle qu'elle est ici & maintenant -- surtout quand la réalité virtuelle ne marche plus et cause beaucoup de problèmes & de souffrance pour soi <----> et les autres. Nous pourrions bien être dans un cul de sac de l'évolution; il ne s'agit pas de retourner en arrière, au stade animal ou végétal, mais de pouvoir effectuer un saut quantique hors de ce piège et continuer d'évoluer.

 

La réalité telle qu'elle est réellement n'est accessible que dans l'ici & maintenant, parce que l'ailleurs, le passé & l'avenir, et souvent même le présent, sont interprétés / teintés / biaisés par les limites du corps <----> mental / conditionnement / karma (individuel <----> collectif) issus de notre évolution imparfaite. On fait son mieux avec ce que l'on a, mais faudrait juste être assez humble pour ne pas se prendre pour des dieux et penser que nos perceptions, émotions, pensées, idées, modèles, théories, croyances sont parfaits / universels / absolus, et représentent réellement la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. Prendre des vessies pour des lanternes.

 

L'acceptation avec humilité du moment présent, de la Vie, de l'Univers, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant -- sans s'accrocher, résister, lutter, se plaindre, blâmer, ni tout laisser tomber / rejeter / nier / se résigner -- lâcher prise à l'attachement à la réalité virtuelle,  à nos certitudes / absolus, même aux prémisses fondamentales comme: l'existence inhérente et la non-existence, le dualisme, l'ego vs. les autres / monde, les dualités, les concepts, la causalité, l'origination / naissance, la durée / vie, la cessation / mort, la matière-énergie, espace & temps ... Faire face avec courage à tout ce qui arrive à l'interne <----> et à l'externe. Comprendre réellement c'est pardonner. La souffrance est un signal que nous ne sommes plus adaptés à la réalité. Il faut savoir profiter des dures leçons de la Vie, des occasions de changement / fin  / cessation /  mort de n'importe qu'elle chose / être / idée / concept / émotion  / action / projet / théorie ... pour s'en détacher, s'en désidentifier sans rejeter, réaliser sa vraie nature, transcender, s'en libérer sans rejeter complètement. La réalité n'est ni bien, ni mal, elle  est et c'est tout; à nous de nous adapter (visions <----> actions). Dans ce sens: Tout est déjà pur et parfait ici & maintenant.

 

La perception directe / pure du moment présent, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant -- vs. -- la perception indirecte / impure, via le (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) et leurs fabrications (en cycle), esclave inconscient du conditionnement / karma (individuel <----> collectif). (voir présence-témoin)

 

La voie du milieu entre deux opposés apparents (valable pour toutes les dualités): ni accepter / désirer naïvement l'un et rejeter / haïr / nier complètement l'autre (ou vice versa), ni accepter naïvement les deux (dualisme), ni rejeter complètement  les deux (nihilisme) (tetralemma). Arrêter de penser, discriminer et réagir en termes absolus, comme si tout existait de façon inhérente avec des caractéristiques et propriétés absolues. Penser, discriminer & agir, utiliser des outils, tout en étant pleinement conscient de la vraie nature de tout, du sujet <----> objet <----> action, sans s'accrocher, s'y identifier, en faire des absolus / universels.

 

Il ne s'agit donc pas ne nier / rejeter toutes les pensées, émotions, idées, concepts, modèles, théories, croyances, actions, discriminations, dualités, le bien vs. le mal -- tout conditionnement / karma (individuel <----> collectif), notre (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif), la réalité virtuelle, les résultats de notre évolution ... mais de les transcender en réalisant directement leur vraie nature et d'en être toujours conscient en les utilisant pour aider les autres. Il s'agit de se libérer de leur esclavage, de se libérer de notre conditionnement / karma, d'être libre de créer des solutions plus efficaces, innovatrices, adaptées à la situation du moment présent, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant.

 

Guérison: La solution à toute souffrance en général, à tous les maux du (corps <----> de l'esprit / mental) x (individuel <----> collectif), passe par l’acceptation / la pleine conscience / la présence-témoin / la perception directe du moment présent, de ce qui est, de la Vie, de la réalité telle qu’elle est ici & maintenant. C'est le pouvoir du moment présent (pouvoir spirituel), de la Vie, de l’univers, de l'adaptation à ce qui est, à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant; et il est incommensurablement plus grand que le pouvoir du (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) et de leurs fabrications (en cycle). À tout moment, on peut désarmer le mental, le cycle du conditionnement / karma, la réalité virtuelle, la douleur, la peur, la négativité, le tourment, l'attachement, la dépendance, la souffrance ... en y faisant face, en en étant pleinement conscient, par le pouvoir du moment présent, de la présence-témoin, de la perception directe pure.

 

La présence-témoin est la capacité d’avoir assez de conscience, d'attention, d'impartialité, d'objectivité, de détachement, de désidentification, de liberté, de recul, d'humilité, de respect, d’ouverture, de stabilité, d’énergie, de courage, d’endurance, de résilience, d’amour bienveillant, de compassion pour soi et les autres, de joie, d’équanimité, de patience, de tolérance, de générosité, de concentration, de pleine conscience, de non-dualité, de sagesse, sans attentes, sans buts, sans jugement, sans essayer de contrôler, sans rejeter, sans discriminer, sans conceptualiser, sans analyser, sans se laisser entraîner par le cycle du conditionnement / karma … (i.e. avec les yeux d'un être pur) pour accepter & percevoir directement le moment présent, l’interne <----> externe, ce qui est, la réalité telle qu’elle est ici & maintenant, pour pouvoir profiter des difficultés / échecs / dures leçons de la Vie comme des occasions de développement spirituel, pour comprendre directement & transcender notre conditionnement / karma (individuel <----> collectif) / notre cul-de-sac de l’évolution, pour s’adapter / évoluer / se purifier / développer la sagesse transcendantale (visons pures) <----> et agir (actions pures) plus en accord avec la vraie nature de la réalité, donc produisant moins d’erreurs / péchés (visions & actions impures basées sur l’ignorance, l’attachement, le rejet du moment présent, le cycle du karma) et de souffrance pour soi <----> les autres. La présence-témoin, comme toutes les vertus, se perfectionne généralement en la pratiquant, en la combinant avec de plus en plus de sagesse qui en découle, unissant méthodes vertueuses <----> sagesse de façon à être en accord avec la vraie nature de la réalité : l'union / non-dualité des deux vérités. La présence est aussi le nom que l’on donne au résultat final, une qualité inséparable de l’Être, la perfection vertueuse transcendantale indescriptible inconcevable, la conscience primordiale pure non-duelle qui est déjà notre véritable nature. C’est de percevoir ce qui est, la Vie, l’univers, sans être esclave inconscient du passé, du filtre du conditionnement / karma (individuel <----> collectif), du corps <----> mental (individuel <----> collectif) et de leurs fabrications conditionnées (en cycle). On peut percevoir les apparences / illusions / conventions comme les autres êtres, mais on est parfaitement conscient de leur véritable nature (l'union / non-dualité inconcevable des deux vérités), et on est libre de changer de / créer une nouvelle perspective (vision) <----> et de choisir / créer des solutions / fabrications (actions) plus efficaces innovatrices adaptées aux situations réelles de l’ici & maintenant, de cesser de suivre automatiquement / inconsciemment la réalité virtuelle du mental dysfonctionnel pour revenir à la réalité telle qu’elle est ici & maintenant. Il n’y a pas d’absolus, on est libre de choisir les moyens habiles adaptés les plus appropriés, selon les cas particuliers ici & maintenant, pour aider les autres sur leur propre chemin vers l’illumination. On est plus prisonnier du cul-de-sac de l’évolution de l’humanité sur cette planète; on a effectué le saut quantique. On s’est adapté à la vraie réalité.
 

Les deux dimensions / deux vérités inséparables à propos de tout: 1) la nature conventionnelle, apparente, fabriquée, manifeste, conditionnée / causale, temporelle, spatiale, composée, interdépendante, relative, impermanente, insatisfaisant,  d'origination co-dépendante; 2) la nature ultime, la vacuité d'existence inhérente (aussi: le silence, l'espace, la quiétude, le sans-forme, l'intemporel, le non-conditionné, le non-manifeste ...). Ces deux dimensions sont-elles mêmes inséparables, interdépendantes, relatives, non-duelles, d'origine co-dépendante <----> vide d'existence inhérente. Cela est représenté par le concept d'union inconcevable des deux dimensions / vérités à propos de tout ce qui nous est apparent (matériel & immatériel). Nous devons adopter la voie du milieu même avec ces deux dimensions / vérités.

 

UN / non-dualité: Les êtres, les choses, les idées, les pensées, les émotions ... ne sont donc pas séparés, indépendants, en opposition, existant en soi, de façon inhérente, avec des caractéristiques / propriétés absolues. Nous sommes plus comme des parties inséparables, interdépendantes, relatives, non-duelles <----> vide d'existence inhérente d'un grand Tout indivisible, de la Vie, de l'Univers, de l'Être, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. Mais c'est en fait indescriptible. L'UN, le Tout, l'union des deux vérités, l'union sujet <----> objet, ou tout autre concept, ne sont que des pointeurs vers une réalité inconcevable; comme un doigt pointant à la lune, pas la lune elle-même.

 

La prochaine étape de l'évolution de l'espèce humaine, un basculement de la conscience, une meilleure adaptation à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. La transformation / émergence d'une 1) nouvelle vision de soi (conscience primordiale pure), 2) du monde (Nouvelle Terre pure) et 3) une nouvelle façon d'agir (actions éclairées pures) toutes plus en accord avec le moment présent, la Vie, l'Univers, ce qui est, la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. Les trois points étant interreliés, inséparables, interdépendants, relatifs, non-duels, d'origine co-dépendante <----> vide d'existence inhérente. Tout est déjà pur et parfait ici & maintenant.

 

La nécessité de se désidentifier de son passé, de son (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) conditionnés, impermanents, insatisfaisants, non-soi <----> vide d'existence inhérente -- sans les rejeter. Notre véritable moi est bien plus subtil, vaste, profond, permanent, intemporel, sans-forme; il est inconcevable, indescriptible avec nos concepts, images, modèles, théories, croyances, outils. Nous sommes ni identique / un, ni différent / multiple, de nos 5 agrégats (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif); les deux, le véritable moi et les 5 agrégats, sont inséparables, interdépendants, relatifs, non-duels, d'origine co-dépendante <----> vide d'existence inhérente.

 

La nécessité de transcender toutes les apparences / illusions / dualités / fabrications de notre (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif). Transcender le cycle d'auto-conditionnement, d'auto-fabrications, de karma (individuel <----> collectif), le (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif). Transcender ne veut pas dire rejeter, mais la voie du milieu (ni accepter naïvement, ni rejeter complètement), se libérer de leur esclavage en réalisant directement leur vraie nature conditionnée <----> vide d'existence inhérente. Pouvoir les utiliser comme outils sans en être esclave. Il n'y a pas de possibilité de choix, de liberté véritable, sans l'affranchissement à notre passé / conditionnement / karma (individuel <----> collectif).

 

Emmener le résultat dans le chemin: Il n'y a pas de vérités, méthodes & buts absolus, que des vérités, méthodes & buts conventionnels / conceptuels / simplifiés / imparfaits, au mieux des moyens habiles adaptés temporaires dépendant de chaque situation précise, de chaque cas, de chaque être, du moment présent, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. Ainsi, il y a une infinité de portes à l'Être, à  ce qui est, à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant, à la libération, à l'illumination / éveil (individuel <----> collectif), ou à Dieu. Mais on doit utiliser ces moyens habiles adaptés temporaires, sans s'y attacher, s'y identifier, sans en faire des vérités, méthodes & buts absolus. Les utiliser en les combinant avec de plus en plus de sagesse, de conscience de leur vraie nature, de la vraie nature du sujet <----> objet <----> action. On doit toujours unir vertus (ex. générosité, éthique, patience, amour, compassion, joie, équanimité ...) <---> et sagesse transcendantale pour que le chemin soit conforme au résultat, à l'union des deux vérités, à ce qui est, à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant.

 

Plusieurs des moyens habiles adaptés possibles consistent à remplacer temporairement l'identification au petit ego (avec ses peurs), par une identification à quelque chose de bien plus stable, vaste, indestructible, permanent, vertueux. Par exemple: on peut s'identifier à l'espace, l'intemporel, le sans-forme, le non-manifeste, le non-conditionné; ou à un être pur: le corps subtil, un guru, une déité / Yidam; ou un être plus vaste: la Vie, l'intelligence universelle, l'Univers, l'UN, la conscience primordiale pure non-duelle, l'Être, Dieu  ... Cela permet de surmonter la peur originelle rattachée au petit ego, et d'avoir une meilleure présence, pleine conscience, perception directe, et d'évoluer plus rapidement. Mais il ne faut pas s'y attacher, s'y identifier définitivement, en faire un absolu; il ne s'agit pas de remplacer son petit ego par un ego cosmique; notre véritable moi ne peut être ramené à un de ces concepts. Il s'agit plutôt d'emmener le résultat dans le cheminTout est déjà pur et parfait ici & maintenant.

 

Le chemin peut être comparé à un processus de purification graduel  de nos visions (de soi & du monde) <----> et de notre façons d'agir ... par la sagesse issue de la pratique de la pleine conscience du moment présent et des autres vertus. De façon générale, les trios sujet <----> objet <----> action, ou (corps <----> parole <----> esprit) x (individuel <----> collectif), sont dit impurs s'ils sont basés sur l'ego (individuel <----> collectif), l'ignorance, la réalité virtuelle du mental inconscient (individuel <----> collectif). Et ils sont dit purifiés lorsqu'on les utilise tout en étant pleinement conscient de leur véritable nature, basés sur la sagesse transcendantale / non-mentale / non-conceptuelle / spirituelle / directe.

 

Les bénéfices du pouvoir du moment présent, de l'acceptation, de l'adaptation (visions <----> actions) à la Vie, à ce qui est, à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant, de l'union des méthodes vertueuses <----> et de la sagesse transcendantale, de la purification de notre corps <----> parole <----> esprit, de l'énergie spirituelle, de l'accès à l'intelligence universelle ... sont incommensurables pour soi <----> et les autres, la planète. C'est la différence entre s'adapter à la véritable réalité et se vautrer dans les illusions de la réalité virtuelle créée par notre mental (individuel <----> collectif).

 

De cette réalisation directe, du contact avec l’Être / la réalité telle qu’elle est, découlera la paix intérieur, la quiétude, la joie, l’amour, la compassion, l’absence de toute peur, un sentiment d’interconnexion à tout, une plus grande créativité, efficacité, des pouvoirs quasi magiques … parce que notre vision et nos actions seront plus en accord avec la vraie nature de la réalité telle qu’elle est ici & maintenant; parce que nous aurons transcender notre cycle d’auto-conditionnement, notre karma (individuel <----> collectif), nous serons libéré de l’esclavage de nos illusions, nos absolus.

 

Pour changer / sauver le monde / la planète, il faut commencer par soi-même, son intérieur. L'individuel <----> et le collectif sont inséparables, interdépendantes, relatives, non-duelles, d'origine co-dépendante <----> vide d'existence inhérente. Tout ce qui s'applique à l'individu s'applique au groupe, qu'importe le niveau du groupe; et vice versa. L'illumination est donc un projet à la fois individuel <----> et collectif.

 

Le physique / corps, le mental, le social ... la nature, la planète, le cosmos ... tous interreliés, inséparables, interdépendants, relatifs, non-duels, d'origine co-dépendante <----> vide d'existence inhérente. L'un influence les autres. Ils peuvent évoluer / guérir ou dévoluer / dégénérer ensemble.

 

Il faut s'entraîner dans des moments calmes pour pouvoir garder assez de conscience, de présence lors des tempêtes. Notre refuge ultime est le moment présent, notre véritable nature, la réalité telle qu'elle est ici & maintenant.

 

Parfois il faut souffrir suffisamment pour être prêt à changer, remettre en question ses certitudes, ses absolus, lâcher-prise, se déconnecter du (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) et leurs fabrications (en cycle), de la réalité virtuelle, et se reconnecter au moment présent, à la Vie, à ce qui est, à la réalité telle qu'elle est ici & maintenant. Mais cela n'est pas absolument nécessaire; on peut choisir consciemment l'éveil, la pleine conscience, la sagesse. 

 

Les vertus (ou la perfection des vertus ordinaires par leur union avec la sagesse) comme l'amour véritable, la compassion véritable, la joie véritable, l'équanimité / paix véritable, etc. font partie intégrante de l'être, de la Vie, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant, de Dieu. Ce qui veut dire que ce sont des actions en parfait accord avec la réalité, l'inséparabilité, l'interdépendance, la relativité, la non-dualité <----> la vacuité d'existence inhérente de tout. C'est pour cela qu'elles sont si bénéfiques pour soi <----> et les autres.

 

La beauté, la paix, la créativité ... naissent de l'affranchissement du mental / conditionnement / karma (individuel <----> collectif); naissent dans la quiétude de la conscience pure, la perception directe du moment présent, de ce qui est, de la réalité telle qu'elle est ici & maintenant.

 

Tour ceci relève d'une spiritualité laïque, dans le sens où le pouvoir spirituel, le pouvoir du moment présent, de la Vie, de l'univers, de l'adaptation à ce qui est, à la réalité telle qu'elle est, se différencie du pouvoir du (corps <----> mental) x (individuel <----> collectif) et de leurs fabrications (en cycle), de la réalité virtuelle, incluant les concepts, modèles, théories scientifiques, les technologies, et les croyances religieuses. On ne peut utiliser le mental / conditionnent / karma (individuel <----> collectif) pour remettre en question / dépasser / transcender le mental / conditionnent / karma (individuel <----> collectif), pour appréhender la véritable réalité; il faut utiliser la présence-témoin, la perception directe pure du moment présent (sans le mental / conditionnement / karma) et réaliser directement leur vraie nature, la vraie nature de soi (sujet) <----> du monde (objet) <----> des actions / relations. Par contre, ce que le mental peut faire à son propre sujet, c'est de démontrer ses limites, ses contradictions, l'absurdité de toutes ses fabrications lorsqu'on les pousse à leurs limites.

 

C'est cela l'illumination, la libération, le paradis, le Nirvana, le véritable bonheur durable (pour soi <----> et les autres), la réalisation de l’union de la conscience primordial pure non-duelle (sujet pure) <----> et de la Nouvelle Terre (objet pure) <----> d’actions éclairées (action pure). Tout est déjà pur et parfait ici & maintenant.